« Nous sommes fiers de ce que nous faisons »

(crédit Guillaume Paumier)

(crédit Guillaume Paumier)

Comme tu as raison, Taubira, d’avoir dit cette phrase à l’Assemblée, quelle grande œuvre de la Gauche que de faire évoluer les mentalités de tout un peuple, lui, si ignorant de ce qui est bon pour lui, toi si grande quand tu démasques les tartuffes qui s’y opposent, oui, quelle grande œuvre que d‘apaiser les crispations alarmantes de la société française ! Ne t’inquiète pas, France, le médecin est là, avec son grand sourire et ses belles histoires, pour te remonter le moral, te libérer de tes préjugés, t’élever à ta dignité de républicain égal, libre et fraternel ! Belle et grande œuvre de la Gauche ! Voyez-les, ces fiers hérauts du progrès, ces libérateurs des genres, ces protecteurs des pupilles opprimés du monde entier qui vont enfin trouver non pas une, mais deux mamans, non pas un, mais deux papas ! Généreuse gauche comme toujours à travers l’histoire, tu es toujours du bon côté de la barricade et du progrès ! En 1789, c’est toi qui faisais tomber le couperet, en 1848 c’est toi qui inventais la poudre, en 1880 c’est toi qui envoyais tes missionnaires de la civilisation et du progrès embraser le monde de ta vérité ! C’est toi qui as lutté pour la paix à Munich, l’amitié avec l’Allemagne en 1939 , qui élisais un vieillard fringant en 40, tu luttais par l’apaisement pendant l’épuration, résistante avant même que la lutte ait commencé, tu louangeais Staline en 50, Hô-Chi-Mîn et Castro en 65, tu nous a permis l’émancipation en 1968 avant l’ultralibéralisme et le libertaire, en 1981 tu nous sauvais avec François Ier, en 2013 François II nous offre sa calvitie et sa bouche en cul de poule-au-pot, sa compagne aboyante et son gouvernement de faux-jetons. Gauche, tu nous ouvres les yeux, tu as enfin donné par cette émouvante PMA entre Dominique et Nafissatou un nouveau délégué pour la France orpheline de ses grands hommes qui faisaient rire avec leur éloquence pleine de tremolos ! Gauche, tu nous réconcilies enfin, petits et grands, pairs et impairs, et ton quinquennat sonne comme un triomphe plein de liesse et de beaux draps !

Comme il doit être doux d’être du bon côté de l’Histoire, Grand Frère, celle qui  flamboie, celle qui en jette, qu’il doit être bon de participer à une si belle œuvre, d’élever une nation qui croit, qui croasse et qui jubile ! Tu envoies nos soldats se faire tuer pour sauver le Mali – pour le coup c’est une bonne œuvre, mais attendons la continuation politique, O, donneuse de leçons – mais tout le mérite te revient, orgueilleuse petite maline ! Et vas-tu leur apprendre, aux Maliens, comment on élève des gosses ? Comment on se maintient au pouvoir par la corruption, le clientélisme et la propagande de l’insidieux et de l’anathème ? Et aux djihadistes, Grand Frère, tu vas leur dire que le voile c’est ta priorité numéro 1 ? Et aux Européens, Gauche, qu’est-ce que vas leur dire ? D’aller se faire voir chez les Grecs ? Fais-moi entrevoir l’avenir de la France, quels autres beaux projets tu as pour elle pour les cinq ans à venir ! Dis-nous comment être du bon côté de l’Histoire ! Dis-nous tes secrets, raconte-nous les rêves que nous partagerons ! Quelle va être ta solution pour refaire de nous une nation unie ? De la démocratie directe avec des élus qui restent 15 ans au pouvoir comme dans tes régions ? Tu vas relever l’instruction en enseignant ta belle morale sexuelle qui libère des frustrations, Grand Frère la Gauche ? Tu vas remettre les mauvais garçons dans le droit chemin avec ta douce conception de l’autorité ?

Belle et douce Gauche qui te prends  pour le remède alors que tu n’es qu’un furoncle au milieu de nos institutions vérolées ! Tes fantasmes médiocres, tes sourires aux dents cariées, ta prestance de Barbapapa, tes bonnes intentions qui puent la fraude et la lâcheté, laisse-moi te dire que je les méprise, que j’le balaye, que je te les laisse. Gauche triomphante des ânes couronnés, gauche triomphante des rois fainéants, gauche triomphante qui n’as qu’une illusion de pouvoir, qui n’es respectée que dans les quartiers et les vernissages des bourgeois à la bonne conscience bohème, gouvernement de porcs bons à se jeter du haut de la falaise, gouvernement de bien pensants, gouvernement enivré par tes combats de guignols, gouvernement qui ne vaux même pas le prix de son harnais, gouvernement des cons pour les cons et par les cons, consciencieux comme une voleuse de perles, cultivé comme un champ de cannabis, honnête comme un joueur de football, avec tes gueules de faux-culs et tes saillies de court-à-jouir, tes costumes de carême, ta cravates bonnes à pendre des chats galeux, tu me fais rire, gouvernement qui nous jettes les uns contre les autres, qui vas nous pisser sur le parapluie en nous faisant croire que c’est la mousson, pendant 5 ans, gouvernement de poules aux œufs d’or, de marchands de sable, tu n’es que le dernier hoquet de la Grande Bouffe, la dernière symphonie de Michel Piccoli, la dernière mystification d’Althusser, la dernière invention foireuse des post-modernes, des post-Français, des post-humains ; poisson pourri d’un 1er avril à retardement, ton sens de l’histoire tourne en rond comme la chasse d’eau qui t’entraînera dans les oubliettes de la postérité. Pendant cinq ans on va t’entendre dire des conneries, péter dans la soie du général de Gaulle, ricaner dans l’assemblée ; et profites-en bien Babylone aux seins plastifiés, envoie-nous des baisers du haut de tes balcons médiatiques, gorge-toi de pouvoir et d’auto-congratulation, c’est ton Noël à toi, ton petit plaisir, ta petite revanche, vas-y, dilapide nos biens, gamberge, pérore, en un mot, vis ta petite vie, toi qui n’en as qu’une ;  mais compte pas sur moi pour payer ta retraite, patronne indigne.

Alexandre Pâris

Publicités

À propos leclubdessaumons
http://www.facebook.com/clubsaumon

6 Responses to « Nous sommes fiers de ce que nous faisons »

  1. L says:

    Alors ok je n’aime pas taubira,je ne suis pas de gauche (ni d’aucun parti d’ailleurs) mais il y’a je trouve quand même des choses haineuses et qui ne ce dises pas :O. Genre « hollande ac sa gueule de cul de poules au pot » ou autre non là çà va trop loin je trouve. Ce n’est que mon avis.

  2. AnnePopi says:

    Je suis d’accord. Il n’y a rien ici de véritablement réfléchi et créatif que la litanie d’insultes proférées. Je ne vois pas bien l’intérêt de cet article.

  3. Bernard Bothu says:

    Il ne faut pas prendre à mon avis cet article pour ce qu’il n’est pas. Il est plutôt une volée de bois, un pamphlet qui n’a pas d’autre raison d’être que l’attaque. Y chercher un argumentaire construit contre la gauche serait je pense une erreur. Il faut plutôt y voir un objet littéraire, un coup de gueule gratuit (à la manière dont Bloy savait en produire).

  4. Le Magnifique says:

    Gavage!

  5. Charles B. says:

    Qu’importe la damnation médiatique à qui a trouvé en une seconde l’infini de la revanche ?
    C’est gratuit, ça ne mange pas de pain, c’est offensant, très gauchiste dans la fond. cette façon d’éructer des grossiertées contre le pouvoir, ce ton irrévérencieux contre un type on ne peux plus normal, c’est très bas, vraiment. Les jeunes ne respectent plus l’autorité que voulez-vous, ils aboient comme de jeunes chiots.

    • La vitupération n’est pas faite pour plaire, j’en ai peur. Toute la beauté, par ailleurs, est justement dans sa gratuité absolue ; l’altruisme dicte notre conduite. Il est grand temps de fissurer l’édifice anticritique qu’a échafaudé ce monde pour n’avoir rien à entendre d’autre que la louange permanente sur ses propres oeuvres. Il est grand temps que fleurissent l’insulte et la critique, et que se taisent les voix laudatives devenues les seules voix à s’exprimer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :