Assolement quinquennal

Charge de CRS le 24 mars 2013 (crédit : Witt. SIPA)

Charge de CRS le 24 mars 2013 (crédit : Witt. SIPA)

La culture du con est un art très français. Le con est une denrée abondante en France, où l’on retrouve tous les cinq ans à la tête des plus grandes institutions un renouvellement garni et toujours plus savoureux. Le Français se plaint du con, même – et surtout – s’il a voté pour lui. Cette contradiction l’irrite et alors le Français ne vote plus. Quarante millions d’électeurs pour une poignée de candidats : notre système électoral  est extrêmement élaboré pour sélectionner la fine fleur des cons. Lire la suite

Publicités

Féminisme 2.0

Monet femme à l'ombrelle

Femme à l’ombrelle tournée vers la gauche; par Monet, 1886, tempera sur carton, Musée d’Orsay, Paris.

L’internet vient frapper à ma porte : des harpies, me dit-on, se disputent le gâteau médiatique, Femen contre Antigones. Que se passe-t-il donc en France ? De ma petite montagne de Buda, je m’interroge sur l’avenir des femmes, l’avenir du féminisme mais surtout le sens qu’il faut donner à ces éclats de voix. Je ne sais si Virginia Woolf ricanerait ou se retournerait dans sa tombe devant la violence des unes et l’auto-flagellation des autres, elle qui se satisfaisait d’avoir ses livres, son libre-arbitre, 500 pounds a year and a room of one’s own… Lire la suite

Gatsby le Gallois

Image

Leonardo DiCaprio est Gatsby

Sorti de l’adaptation cinématographique de Gatsby le Magnifique, dont je ne discuterai pas ici les nombreux mérites, il m’est venu une lecture de l’œuvre que je ne suis sans doute pas le premier à faire, mais que je n’avais jamais entendue, et que je trouve amusante.

Comme tous les écrivains américains, Fitzgerald lutte avec l’absence de passé qui caractérise son pays. Il est pris d’une fascination mêlée de dégoût envers la société matérialiste, présentéiste, consommatrice et capitaliste dans laquelle il évolue. Il va donc rêver un personnage qui s’y oppose frontalement : Gatsby. Et Gatsby devra venir du passé. Lire la suite

Le Chevalier aveugle

Le chevalier, la mort et le diable

Albert Dürer, « Le Chevalier, la Mort et le Diable », 1513

Et il leur dit : « Mais maintenant, que celui qui a une bourse la prenne, de même celui qui a une besace, et que celui qui n’en a pas vende son manteau pour acheter un glaive. Car, je vous le dis, il faut que s’accomplisse en moi ceci qui est écrit : Il a été compté parmi les scélérats. Aussi bien, ce qui me concerne touche à sa fin. »« Seigneur, dirent-ils, il y a justement ici deux glaives. » Il leur répondit : « C’est bien assez ! » Lc 22, 36-38

C’est d’abord avec surprise et incompréhension que j’ai appris hier le suicide spectaculaire de Dominique Venner. M’est d’abord venu à l’esprit le dialogue suivant le suicide de Jean Rochefort dans RRRrrrr ! :

« – Il l’a dit, il l’a fait. Grand homme.

– Grand con, oui… » Lire la suite

Dominique Venner, l’homme qui a eu tort

venner-dominique-Dominique Venner s’est donné la mort, hier après-midi, au pied du maître-autel de Notre-Dame-de-Paris, d’une balle dans la tête. Un geste perturbant qui n’a pas manqué de soulever des questions : pourquoi se suicider à soixante-dix-huit ans ? pourquoi ce païen convaincu a-t-il décidé de terminer sa vie dans l’un des cœurs de la chrétienté médiévale ?

Venner était historien, spécialiste de l’armement. Il avait beaucoup écrit sur les temps troublés de la première moitié du XXe siècle, et maintes fois rappelé son attachement au socle hellène, romain et celte de la civilisation européenne, socle démantelé par le judéo-christianisme. Dans un élan très antique, il s’est volontairement donné la mort, non pour mettre fin à une dépression, non pour fuir la réalité de la vie, mais pour secouer les consciences, leur ouvrir les yeux sur le « grand remplacement » de la population française par l’immigration extra-européenne. Une fin triste qui ne manquait pas de noblesse. Lire la suite

Le hipster révolté

Image

« Le hipster révolté »
Source: Time Out London

L’artiste militant, l’universitaire dissident, le journaliste engagé, est-ce là la Sainte Trinité moderne ? Interrogés par Le Monde, trois stars littéraires que l’on ne présente plus, Philippe Roth, Salman Rushdie et Liu Yiwu donnent leurs avis sur le désamour que l’on porte aujourd’hui aux hérauts des Droits de l’Homme partout dans le monde. « Comment être dissident aujourd’hui ? »  est la question posée. Nous avons besoin d’une « insurrection et une éthique des droits de l’âme » déclare joliment le journaliste Nicolas Truong en guise d’introduction ; mais quelle est cette « insurrection », quelle est votre «  éthique des droits de l’âme », amis écrivains ? Lire la suite

Nombre de mes amis

flan

Où sont les flans?

Nombre de mes amis, durant les derniers mois m’ont demandé pourquoi je ne manifestais pas contre le projet de mariage pour tous. Je les comprends, moi-même extérieurement, je me donnerais le Bon Dieu sans confession.

Je ne débattrai pas du pour ou contre le « mariage pour tous » ; je souhaite simplement parler de la « Manif Pour Tous ». Et je ne crois pas à l’efficacité politique de ce mouvement. Lire la suite