Entre Pest et Buda : I. Fragments d’Histoire à la hongroise

au csendes

 » Interdit de fumer » dit le mot sur cette table du Csendes ; peu importe, tout le monde fume.

Aurélien Hautecœur a passé un an à Budapest, capitale de la Hongrie. Il se propose de vous raconter son expérience magyare au travers de quelques divagations urbaines passionnantes et passionnées. Dans un premier temps, la grande Histoire du pessimisme hongrois.

Lire la suite

Culture Polochon (épisode 1) : Ile-de-Transe

Image

Le dossier spécial du journal Ile-de-France

Le magazine Ile-de-France m’est tombé dans les mains à la sortie du métro. Que dis-je, un journal, c’est un manifeste, un appel, une prophétie, une déclaration d’amour ! C’est le cri du cœur lancé par le docteur Jean Polochon, gourou trop méconnu du Conseil régional : « Franciliens, n’ayez pas peur, car je vous apporte une grande nouvelle : la culture est le remède anticrise ». Lire la suite

Karl Marx au McDonald’s

Image

Publicité McDonalds: « Un graine (de sésame) de révolte a été plantée ».

Place de Clichy, tard le soir, dans la salle trop éclairée du McDonald’s. Je viens prendre un « pain à étage d’Hambourg », comme l’appellerait mon cher E.F., arrosé d’un soda dont la recette demeure encore et toujours secrète aujourd’hui. Ce restaurant vient d’accélérer la révolution économique qui couve dans ces secteurs au fort capital humain que sont la restauration rapide ou le supermarché. C’est le retour en puissance de la machine. Lire la suite

Lettre à Pierre Bergé

Pierre Bergé (© Abaca)

C’est vous, là. (© Abaca)

 

Cher monsieur,

Avant toute chose, et bien qu’il soit très improbable que vous me lisiez un jour, je tiens à préciser que ce que je vais vous dire est entièrement gratuit – je n’oserais pas pousser la mesquinerie jusqu’à vous demander de me payer pour les insultes que je vous adresserai, même si j’imagine que le bon homme de gauche que vous êtes a de quoi me faire vivre très confortablement jusqu’à un âge avancé. Lire la suite

Cybertartes

Internet, la néo-réalité de ce que Joël de Rosnay appelle élégamment les Mutants Hybrides Bionumériques Géolocalisés

Internet, la néo-réalité dans laquelle évoluent ceux que Joël de Rosnay appelle élégamment les Mutants Hybrides Bionumériques Géolocalisés

Il y a des baffes qui se perdent, et je pèse mes mots. Il m’a souvent été donné de contempler un optimiste dans son milieu naturel (un écran de télévision, par exemple), et l’expérience me donne en général l’impression d’être un entomologiste étudiant un fascinant spécimen, encore que je n’imagine pas un entomologiste rire d’une fourmi ou sur le point de lui en coller une entre les mandibules.

Attention, il ne s’agirait pas de baffes agressives ni même douloureuses, mais plutôt de celles qu’on donnerait volontiers à un idiot qui dit une ânerie. Et en matière d’âneries, j’en connais un qui les profère à proportion de son impressionnant CV, dont vous n’avez peut-être pas entendu parler, mais qui fait fureur dans les milieux positifs. Joël de Rosnay, vous connaissez ? Lire la suite

Ensarinage?

Image

Une du Monde, 28 mai 2013

La multiplication des annonces diplomatiques depuis les révélations du journal Le Monde concernant l’utilisation avérée d’armes chimiques par le régime de Bachar Al-Assad pose plusieurs questions.

Récapitulons d’abord la semaine écoulée: le reportage du journaliste Jean-Philippe Rémy et du photographe Laurent Van der Sotckt, a été publié le 27 mai dernier. Ils décrivent à travers une série d’articles et de photographies la bataille de Damas, plus précisément dans le quartier de Jobar, banlieue nord-ouest de la capitale syrienne. Jean-Philippe Rémy décrit les attaques chimiques qu’auraient subies les combattants rebelles. Cet article a immédiatement soulevé chez les dirigeants européens une condamnation unanime contre l’armée loyaliste. Lire la suite

Le patriarcat, voilà l’ennemi !

Rosie the Riveter.jpg en noir

« Rosie the Riveter », icône féministe

« Le patriarcat, voilà l’ennemi ! »

Tel est le cri de ralliement de tous les plus sinistres crétins en mal de combats postiches et d’oppositions en carton. Il ne se passe désormais plus une seule journée sans que des groupes de pression divers, accompagnés de l’épaisse ribambelle des plus dodus têtards de bénitier médiatique, ne se pressent au grand plongeoir des idées reçues pour sauter, tête la première, dans le tonneau des Danaïdes de leurs liquéfiantes rengaines, et nous éclabousser de leur verdâtre et vaseux catéchisme, tenant très fort à nous rappeler, dans l’éventualité difficilement concevable où leurs épuisantes faridondaines seraient tombées dans l’oreille de quelque bienheureux sourd, tout le mal qu’ils pensent du « patriarcat », terme qui suscite davantage leur haine à mesure qu’ils finissent tout à fait de ne plus en comprendre la moindre dimension… Lire la suite