Les modernes, ces extrémistes chrétiens

Nevermind

Pochette culte de l’album Nevermind de Nirvana (1991) : l’infantilisme selon Cobain.

« Si vous ne redevenez pas comme de petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux » (Matthieu, Chapitre 18) : telle est la phrase de l’Évangile que nos modernes ont retenue et cherchent par tous les moyens à appliquer avec le plus grand zèle.

En effet la politique d’infantilisation dont nous sommes tous aujourd’hui les heureux bénéficiaires ne reflète pas autre chose. Nous en voyons quotidiennement les effets avec les bienveillants conseils dont le Ministère de la Santé nous matraque régulièrement : pour votre santé faites ceci, ne faites pas cela, êtes-vous à jour dans vos vaccins? Baisez-vous en toute sécurité? Faites-vous bien votre régime? Etc…

Ces multiples recommandations traduisent l’assistanat permanent caractéristique de l’ère moderne, où chacun se doit de respecter scrupuleusement les préceptes de ceux qui dictent notre conduite.

Autre symptôme, qui fait d’ailleurs débat aujourd’hui : l’enfant est sacré, il faut le protéger, mais aussi et surtout, il faut le posséder. L’image de l’enfant innocent ravit le moderne, et c’est ainsi que l’enfant devient objet de mode. Surprenant engouement d’ailleurs, lorsqu’on songe à l’inconfort que représente un enfant : un ventre qui s’alourdit durant 9 mois, un mioche qui empêche de dormir, dont il faut changer la couche et calmer les caprices, bref, un cortège d’emmerdements. Et pourtant on se les arrache :  les couples sans enfants en adoptent, les homosexuels eux-mêmes en réclament!

Mais au fond, cela se comprend :  les enfants sont nos modèles, il faut absolument s’en procurer. Il paraît même qu’on veut les faire en usine à présent.

« Si vous ne redevenez pas comme de petits enfants… » : les modernes l’ont tellement bien compris qu’ils sont allés plus loin dans la vénération infantile et opèrent un véritable travail de régression. Cela passe par les allures de cours de récréation que prennent les interventions de nos maitres, penseurs, politiciens et autre sommités sur les plateaux télévisés. Cela se traduit aussi par les nouvelles grandes idées qui doivent nous faire progresser :  on a évoqué dernièrement l’incitation des petits garçons à ne pas uriner debout, au nom du gender et de l’égalité des sexes. A d’autres : tout cela n’est qu’un prétexte, en réalité c’est un but religieux, chrétien, inavoué (il faut dire qu’autrement ça ne passerait pas) : nous nous employons à régresser, à ressembler aux enfants, il faut donc maintenir les enfants dans leur comportement d’enfants. Ne sentez-vous pas le message sous-jacent : « Restez assis, nous ferons bientôt de même! ». Les femmes ont en ce sens une longueur d’avance sur les hommes…

Résumons-nous : l’enfant est roi, enfance rime avec innocence, c’est donc cette voie qu’il nous faut suivre. D’ailleurs, à quand remonte la dernière fois où l’on a entendu ou lu le terme d’adulte employé positivement? Le terme est même devenu un synonyme de pornographique !

Inclinez-vous devant l’infantilisme car il est sacré, cette interprétation de la parole du Christ en est la garantie; on pourrait lui opposer la vision très étonnante de l’enfance chez Bernanos, qui la définit comme cet élan d’insurrection permanente et fidèle ( en opposition nette à l’embourgeoisement adulte ). Mais que voulez-vous, nous vivons dans un pays bourgeois pour qui l’enfant est un exemple par sa servilité et sa dépendance:  ce n’est d’ailleurs pas un  hasard si l’hymne qui nous unit tous débute ainsi : «Allons enfants… » Amen.

Soj

À propos leclubdessaumons
http://www.facebook.com/clubsaumon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :