Marisol, mon clope!

Marisol-Touraine

Nous ne nous lassons pas de ce genre de photo.

Marisol mon clope est trop cher!

Un calcul simple : sur les 6,40 euros de mon paquet de Benson, l’Etat en retient 5 (soit 80% de taxes) et en laisse 1,40 aux fabricants. Cette surimposition place la France en tête des législateurs hygiénistes. Hygiénistes, car agissant par la voie légale pour réguler et contrôler l’hygiène de vie de ses petits Français. On peut sérieusement douter de la légitimité et de l’efficacité d’une telle action.

Alors certes, de nombreux fumeurs ont écrasé le paquet de vingt ; on parle de 8% en moins depuis la dernière hausse. Au top Marisol ? Je ne le crois pas ! Et j’ai un stock d’arguments propre à faire rougir n’importe quel empêcheur de fumer en rond :

– Quand on veut faire arrêter la consommation d’un produit qui tue, comme on le voit inscrit sur tous les paquets de nos jours, on ne fait pas d’augmentation de 3% ! On l’interdit tout bonnement (sinon je vous propose, chère Madame Touraine, d’utiliser la formule espagnole, qui a au moins le mérite d’être honnête : fumar puede matar[1]).

– Quand on est dans un gouvernement qui colporte çà et là des lubies de légalisation du cannabis, on ne peut décemment pas critiquer la cigarette. C’est purement illogique. Idem pour les salles de shoot.

– Ces deux derniers exemples témoignent d’une volonté de contrôler les vices, d’en faire un privilège d’Etat. Doit-on faire face a une politique ce moralisation de la vie privée après celle de la vie publique (vaste blague, mais c’est un autre sujet) ?

– La surtaxe entraîne une baisse radicale des prix d’achats : Madame l’humaniste, vous encouragez le dumping social : le prix du tabac à la vente ne bénéficiant plus des aides européennes, c’est un secteur national employant 100 000 têtes que vous mettez en difficulté face aux grands pays producteurs (Chine, Brésil…).

– En augmentant les taxes, vous poussez les grandes marques à chercher d’autres moyens de développer leur activité, quitte a se moquer de leurs consommateurs, comme l’a prouvé la dernière magouille de Gauloises ; les faits sont têtus : les entreprises de distribution de tabac continuent de se porter a merveille. Seuls les consommateurs doivent payer.

– Il en résulte que ces taxes font de la cigarette un produit d’élite, instaurant une tabagie censitaire.

– Pour ceux qui déplorent les surcoûts liés au traitement des cancers : ici encore il y a incohérence : ces malades incurables, il semble, Madame Touraine, que vous souhaitiez vous en débarrasser plus tôt, via une IPOMVV (Interruption Plus Ou Moins Volontaire de Vie) ou euthanasie.

– Vous pourriez sans populisme aucun trouver bien d’autres secteurs dépensiers dans notre sécurité sociale. Mais vous risqueriez ici de faire face a des groupes de pressions bien plus insérés institutionnellement que l’inexistante amicale fumeur…

– Plus 20% d’achats à l’étranger sur un an : et en plus les gens se rient de vous.

– La cigarette est plus qu’un vecteur de maladies et de mauvaises odeurs ; aux prêcheurs de tolérance, j’en appelle à la culture de la différence, celle que personne (vous compris chère Marisol) ne semble comprendre aujourd’hui.

Et à vous tous, si cela ne vous suffit point, je m’en fiche. Laissez-moi en paix, ou j’irai cracher mes poumons sur vos tombes !

Bonaventure Caenophile


[1] Fumer peut tuer.

Publicités

À propos leclubdessaumons
http://www.facebook.com/clubsaumon

One Response to Marisol, mon clope!

  1. Ping: Sur les réglementations anti-tabac. | Camille Dalmas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :