Doux Bellorum

soldatNon content d’avoir eu sa guerre avec le Mali, notre Président semble y avoir pris goût. Les sondages ne nieront pas un constat simple : une bonne grosse guerre, ça fait chef. En conséquence, avec une paire de guerres, et cela soutenue par les Américains et l’ami Barrack, on l’imagine déjà en Lord of war. Outre-Atlantique, la diplomatie a vite compris qu’on pouvait compter sur le président normal. Il suffit de lui donner du ramage et du plumage ; qui est le « plus ancien allié des Etats Unis d’Amérique », le phénix à côté de l’aigle ? « We remember La Fayette » répond en substance John Kerry[1]. Nulle mention n’est faite, évidemment, du passé gaulliste, que cela soit de l’original ou du dernier en date à la sauce Villepin.

Sur le site de l’Elysée on retrouve notre chef des armées, le général dans l’âme que doit être tout président, comme l’avait pensé le grand Charles. Pour l’instant, c’est le bruit du téléphone plus que celui des Famas et des Rafales qui semble préoccuper François Hollande :

« Proches alliés et amis, la France et les Etats-Unis poursuivront leur consultation sur la Syrie et sur toutes les autres questions mettant en jeu la sécurité internationale. »

Libération fait grand cas de cette transformation, que dis-je, de cette sublimation qui le fait passer du stade de flan conciliateur à homme à poigne de titane. Et depuis que Le Monde a pu bénéficier d’un entretien avec le Président, la France a enfin découvert l’incorruptible croisé du protocole de Genève[2], qui une fois encore, a insisté sur sa détermination la plus totale dans la résolution de ce conflit. Cela fait maintenant un an qu’il l’affirme, et depuis qu’il s’est rodé dans le Sahel, notre d(o)ux bellorum sent qu’il est temps. Il relit son Clausewitz, observe le jardin de l’Elysée comme Napoléon jadis scrutait le théâtre d’Austerlitz, prépare des exhortations belliqueuses et viriles. Le Renard du Sahel sera bientôt le Lynx d’Alep, le Caracal de Damas !

A moins qu’il ne soit que le corbeau de la Fable. C’est ce que laisse entendre la suite de l’entretien, que les journalistes de Libération semblent avoir négligée. Écoutons le meneur d’hommes :

« Au sein d’un gouvernement, la discussion est toujours nécessaire. Mais ce qui ne peut pas être admis, c’est que les arguments des uns et des autres se retrouvent dans la presse, même si c’est dans le Monde… Il s’agit là d’une règle éthique autant que politique. Rien ne doit mettre à mal la solidarité gouvernementale. »

Les derniers couacs entre Valls et Taubira ne le pousse toujours pas à trancher tel Salomon : au gouvernement, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. Continuons :

« Ce qui m’a le plus heurté depuis quinze mois, c’est qu’elle [l’Europe] soit obligée de s’excuser en permanence. S’excuser de la crise de l’euro, mais aussi de ne pas avoir de croissance, de ne pas prendre d’initiatives politique. »

Le voilà qui incarne l’Europe maintenant, pour nous avouer ses chagrins, son désamour. Où se trouve notre Rambo des Droits de l’Homme ? Son arme préférée semble être très  visiblement la conciliation. Il se dit l’homme des  « grandes foulées » tout en rappelant que sa « méthode [lui] paraît plus pertinente que celle de la précipitation et de la brutalité. » En marche ! Le Nor Soft Nor Hard Power prôné ici va faire des étincelles face à un adversaire qui se déclare très clairement prêt pour un nouveau Vietnam.

Bonaventure Caenophile


[1] Notons le pied de nez fait aux Anglais, qui n’en finissent pas de s’étrangler.

[2] Protocole ratifié en 1968 par la Syrie qui s’interdit de fait l’usage d’armes chimiques. Notons qu’aucune méfiance ne semble gagner nos dirigeants après l’escroquerie atomique irakienne. Serions-nous en train de nous faire « ensariner », comme se le demandait notre contributeur Orion ?

Publicités

À propos leclubdessaumons
http://www.facebook.com/clubsaumon

One Response to Doux Bellorum

  1. Ping: Article sur l’action militaire au Mali | Camille Dalmas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :