Tous à poil, vraiment ?

621526-librairesapoil

Une polémique de plus, dans laquelle il n’y aura ni vainqueur, ni perdant, mais tout ce qu’il faut d’imbéciles dont se moquer.

M. Copé est un drôle de personnage, dont je ne me préoccuperais pas s’il n’était pas aussi souvent au cœur de « polémiques » ridicules. La France moderne aime la polémique au-delà de toute proportion, c’est un fait ; elle aime M. Copé en conséquence, qui lui fournit toujours des tas de raisons de faire semblant d’être libre et rebelle.

Un livre idiot a récemment déclenché les foudres du responsable de l’UMP. Un livre pour enfants intitulé Tous à poil, qui s’évertue à « dédramatiser » la nudité en peignant un « effeuillage collectif ». « Collectif », oui, oui, évidemment pas individuel et secret, évidemment « sans complexe » et « sans tabou », évidemment « apaisé ».

Des crétins sur France Inter ont tâché d’user d’ironie en imaginant ce que Copé dirait de Barbe bleue ou de Peau d’âne, qui puent la violence, la domination et l’inceste. Comme si la désolante naïveté décomplexée de leur livre chouchou avait quoi que ce soit à voir avec ces vieilles histoires qui elles, au moins, n’ont jamais cherché à faire l’impasse sur la Chute. Ce catastrophique bouquin n’est absolument pas choquant ni malsain ; c’est précisément parce qu’il cherche par tous les moyens à retirer toute gêne, à pacifier les relations entre hommes et femmes, à ouvrir l’esprit à la nudité, avec douceur et détachement, qu’il est dangereux. C’est parce qu’il est démesurément sain qu’il faudrait empêcher les enfants d’y jeter un coup d’œil ; c’est parce qu’il leur ferait croire que tout va bien sur Terre, que le corps nu peut librement s’afficher sous le regard du soleil, que la sexualité ne pose aucun problème ; c’est parce qu’il est atrocement gentil et bon qu’il faudrait l’interdire.

Comme d’habitude la droite aveugle et bovine s’accroche au puritanisme inculte, sous les yeux goguenards de la gauche qui fait semblant de lutter contre « la censure ». Quelle censure ? Où, la censure ? Qui a censuré ce livre ? Contre quelle censure ce comité de libraires qui posent nus lutte-t-il ? « Tous à poil contre la censure », vraiment ? Mais si la nudité ne pose pas de problème, pourquoi se censurent-ils eux-mêmes en se cachant le corps avec des livres ? Aurait-on, une fois de plus, affaire à des faux rebelles, à des résistants de paille, à des dérangeants pour de faux, à des iconoclastes en toc ?

Oui, évidemment. Il n’y a de censure que dans leur tête, et ils ne peuvent lutter contre elle que dans leur tête, dans leurs rêves, dans leurs fantasmes. Ils n’ont rien à combattre et tout à gagner. Ce qui permet de masquer à tout le monde le fond du problème, qui est la négation permanente de la faute originelle, dont la honte de se trouver nu était le tout premier symptôme (Gn 3, 7). Assez ironiquement, le fait que la fameuse photo rebelle soit censurée par ses rebelles-mêmes montre au moins une chose, c’est que la Chute est encore bien chevillée aux âmes, quoi qu’on en dise. C’est déjà ça.

Eric Campagnol

Publicités

À propos leclubdessaumons
http://www.facebook.com/clubsaumon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :