Jésus pour les cons

13565421Une couverture minimaliste avec en en-tête « L’énigme Jésus » en rose. Mais non, il ne s’agit pas du Figaro qui drague sa base catho désabusée, ni L’Immonde des Religions qui perpétue sa mission syncrétiste pour community managers bouddhistes , mais bien de L’Obs ; L’Obs tout court. C’est l’Ob, non pas fleuve russe mais en latin ce qui se présente devant vous, ce qui surgit dans votre champ de vision, avec ce « s » bien significatif qui transpire le génitif saxon et la publicité pour entreprise de biscuit d’apéros. Mais rassurons nous, l’Obs est toujours très Nouvel dans sa capacité de pomper les subventions sociales, et nouveau comme l’est le Beaujolais.

Je ne vais pas vous mentir, il y a quelques contributions intéressantes dans ce numéro, dont celles de Petitfils ou Colosimo, entre autres. Ils se dépatouillent plutôt bien, assaillis par les âneries de questions de journalistes people « Jésus était-il un Zélote ? Sérieusement, il a existé Jésus ? Jésus est-il rebelle ? ». Et quelques illustrations superbes : Le Christ endormi pendant la tempête de Delacroix, La Flagellation du Christ à la Colonne du Caravage… nous y reviendrons !

Eugène_Delacroix_-_Christ_Endormi_pendant_la_Tempête

Le Christ endormi pendant la tempête, Delacroix, circa 1953, huile sur toile, Metropolitan, New York.

Car pour lancer l’enquête, l’artillerie lourde dès la première page avec Jean Daniel. Jean Daniel qui n’en finit plus de faire naufrage : il en appelle à un Jésus « sans bondieuseries » et que chacun pourrait « s’approprier », comme le piéton se réapproprie la rue à Paris. Et on apprend que pour le chroniqueur, Jésus, c’est le « Petit Jésus », un enfant qui dit : « Père ! pourquoi m’a-tu abandonné ? » On conseillera à Jean, qui n’est pas celui que Jésus aimait, mais celui qu’il aime malgré tout, de garder ses très vieilles angoisses pour son psy.

Entrée en matière avec le Jésus des familles, celui qu’on brandit sur une pancarte en beuglant « deux papas une maman » et qui emplit les rues de décorations de Noël en octobre, de galettes des rois en décembre et d’œufs de Pâques en février. Nadine Cretin (sic), spécialiste des fêtes (sic), affirme qu’on est « heureux de dépenser » à Noël, car on reprend les symboles païens de convivialité pendant que les aristocrates et bourgeois catholiques pourrissent leurs enfants « ces héritiers que l’ont doit gâter ». Il semblerait qu’elle n’ait jamais eu à vivre, en enfant de catholique, la déconvenue du retour de vacances où le petit Théophane se rend compte que ses potes agnostiques ou autres ont tous reçu une console dernier cri quand lui se contentera d’une énième BD des éditions du Triomphe ou d’un nouveau pull Cyrillus. Théophane l’enfant Roi ! Tout naturellement, l’Obs embraye sur un autre commerce, celui des embryons et des ventres à louer. Un vent d’optimisme : les sciences finiront bien sûr par prouver selon Sophie Gherardi (qui tient un blog sur les religions…), que Jésus est homo, qu’il est de gauche, qu’il a maltraité les animaux… Ou encore permettrons de trouver le code génétique de Dieu. Facepalm.

ferrari1

Western-Christian Civilization, Léon Ferrari, 1965.

Allez, encore un effort. Le poncif bourgeois : Jésus, « la star de l’art ». Je renvoie au Dictionnaire des idées reçues :

« Catholicisme : A eu une influence très favorable sur les arts. »

C’est dans cette baignoire d’originalité que l’Obs se permet de mélanger d’authentiques chefs d’œuvre ( les Christs de Mantegna, La Tour, Holbein, Gauguin, Rembrandt…) avec quelques bricolages méritant 12/20 au bac Art Plastoc (cf. Léon Ferrari). Apparemment la beauté sauvera le monde. Nous faisons fausse route les amis !

Bonaventure Caenophile

Publicités

À propos leclubdessaumons
http://www.facebook.com/clubsaumon

4 Responses to Jésus pour les cons

  1. Ping: Article sur le hors série de l’Obs sur Jésus | Camille Dalmas

  2. Georges Petit says:

    Alléluia, le Club des Saumons est vivant ! Ça fait du bien, surtout maintenant que Charlie Hebdo est devenu – à l’insu de son plein gré – presse officielle et obligatoire. De toutes façons, Jésus nous prend tels que nous sommes, là où nous en sommes, fussions-nous lecteurs de L’Obs !

  3. Ferri says:

    Quel retour fracassant ! Bravo le club des saumons ! J’ai beaucoup aimé ….,et apprécie spécialement le passage sur les cadeaux de Noël …du vécu ?Cela me donne quand même envie d ‘acheter le hors série de l’Obs …ce n’était peut être pas le but .????,
    Sophie F

  4. Dalmas says:

    Voila un KTO (?) pas content de son pull a Noel!
    Il aurait du demander une parka canada goose payee en miles Air France.
    Tres en vogue a neuilly et bvd malesherbes.
    Plus serieusement, bonaventure ne parle meme pas du sujet qui agite toute la planete.
    Ou est passé Charlie?
    C’est quand meme marrant de voir a quel point la France a érigé une nouvelle religion: la laicité, qu’elle adule, mais que meme l’Obs finit par réaliser que le fait religieux existe et doit etre etudié voire respecté, n’en deplaise aux Fourrest, Aram et autres chroniqueuses attitrees de notre chère radio de service public.
    Y a t’il des saumons dans l’Ob?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :