Chroniques colombiennes (2) : Anécdotas

1622463_10152266556913249_2113578699_o

© SOJ

Toujours dans l’idée de donner un aperçu des découvertes qui agrémentent mon nouveau quotidien, je propose cette fois-ci un modeste florilège d’anecdotes diverses… Lire la suite

Et vous de qui dépendez-vous ?

715px-Andrea_Mantegna_034

Lamentation sur le Christ mort, Andrea Mantegna, vers 1480-1490, tempera sur bois, Pinacoteca di Brera, Milan.

Il est de ces jours où la vie vous quitte par tous les trous. Hier, c’était ma jambe qui voulait prendre la route, la rotule en rotor, la cheville dévissée… Hier ma jambe tenait la posture d’une dame d’âge mûr qui fait ses courses le mercredi matin dans la supérette communale de Saint-Pantaléon. « C’est moi qu’j’ vous l’dis mon bon meussssieuss, tout fout le camp… Plus l’moral… plus la force…  Combien ?… Remettez-z-y un euros de compote». Pour la faire courte, ma jambe, hier, j’étais près de l’enterrer. Bien sept jours à la Pitié-Salpêtrière qu’il lui aurait fallu (poil à ma jambe).  Mais aujourd’hui c’est bon, elle a fait son « comiiingue baque ». Re-rotulée. Rechevillée. Non, aujourd’hui ce sont toutes les saintes eaux de mon corps qui ont décidé de migrer. Lire la suite

Marisol, mon clope!

Marisol-Touraine

Nous ne nous lassons pas de ce genre de photo.

Marisol mon clope est trop cher! Lire la suite

Bonaventure aux Enfers

Image

Détail de L’Enfer par Jérôme Bosch.

– Je  vous écoute.

– C’est terrible, mon père. J’ai laissé pénétrer la Bête dans mon caddie. Un démon aussi froid que le cœur de l’enfer de Dante. Une abomination glacée que j’ai obtenue à un prix avoisinant celui d’une baguette. A la caisse, les regards obliques et inquiets des citoyens-consommateurs en disaient long sur l’état d’inconscience ou de démence dans lequel je devais me trouver. Car en dépit de tout bon sens, et des conseils avisés de tous les Hauts Conseils de la Consommation, mea culpa, mea maxima culpa, j’ai acheté une boîte de lasagnes surgelées à midi. Pire que le cycle du froid, je venais de remettre en question, sans le savoir, la marche inaltérable de la sainte éthique de la traçabilité.

– Miséricorde… qu’avez-vous d’autre à me dire, Bonaventure ?

– La chose n’est que plus sinistre. Mon âme en sort comme déjà acquise au néant ; je ne peux que balbutier ce méfait inavouable. Oui ! Le vice me poussa au bord de l’abîme, il me sortit de mon confort naïf quand, en attendant mon heure à un quelconque feu de circulation, j’allumai ma cigarette ; car sous terre, au royaume de Pluton, mon briquet avait enflammé le plus monstrueux des brasiers. Les diablotins l’attisent encore en attendant ma descente prochaine. Cela, un citoyen-piéton l’avait bien compris, et évitait, tout en feignant une violente quinte de toux, la sombre et mortelle fumée que mes poumons exhalaient alors ; les pupilles irritées de ma victime m’incendièrent de leur fanaux brûlants, faisant fondre en moi tout espoir de rédemption. Hélas ! Ce trottoir devenait pour moi comme la berge du Styx, et je m’efforçais tant bien que mal de hâter ma traversée, lucide quant à la punition qui, ici comme là-bas, m’attendait. Je laissai donc l’être offensé en négligeant même de lui exprimer le moindre regret. Cette épreuve du feu fut donc pour mon être un échec cuisant.

– Juste ciel… est-ce le dernier poids dont vous vouliez vous soulager?

– Ah ! Si mes malheurs s’arrêtent ici… diable non ! Dans cette lignée infernale de péchés, il faut que Scylla succède à Charybde. Les pires sévices m’attendent et je sens que mon corps même putréfié ne connaîtra de repos. Tout à l’heure ma peau a reçu son premier coup de fouet, car ayant traversé cette rue il se trouva que cette main-ci, poigne débile dont l’on devrait me séparer céans d’un coup de hache, cette main d’injustice au service du plus malade des cerveaux, a jeté dans une poubelle verte, pince damnée, son journal ! Dans la poubelle verte, alors qu’à ses côtés trônait la jaune, réceptacle de droit et de devoir de tous les petits papiers, calebasse mystique que j’omis d’honorer ! Les citoyens-cultistes du tout-tri, qui rôdaient de-ci de-là autour de leur lieu saint, hurlèrent sur la place publique la plus performative des fatwas. Tremblant entre Gog et Magog, je devais parjurer tous les blasphèmes anthropocentristes sous-entendus par cette profanation. Mais la peur, qui me tailladait le ventre, cilice barbelé de ma culpabilité, ou, selon eux, ma haine latente pour toutes les générations futures, me poussa à fuir le lieu du crime. Oui ! Je le confesse, mon sang est noir de tous ces méfaits.

– Il faut vous repentir, fils indigne du Miséricordieux, Bonaventure le mal-nommé!

– Ah ! Ma langue doit être devenue bifide, elle se dérobe sous mes pensées ! Que Dieu me vienne en aide ! Le sol s’effondre à mes pieds… je brûle !

Bonaventure Caenophile