Quel avenir pour la désobéissance civile ?

image001

La Manif pour tous, dont l’enthousiasme et la frénétique hystérie sont peu à peu retombés[1], a marqué la reprise du concept de désobéissance civile par une grande proportion de citoyens. Ce genre d’appropriation et de contagion est rare. En général, la désobéissance est le fait de personnalités fortement convaincues et courageuses, (ou d’individus marginaux, têtus et téméraires), qui décident d’enfreindre Lire la suite

Publicités

Lettre à Pierre Bergé

Pierre Bergé (© Abaca)

C’est vous, là. (© Abaca)

 

Cher monsieur,

Avant toute chose, et bien qu’il soit très improbable que vous me lisiez un jour, je tiens à préciser que ce que je vais vous dire est entièrement gratuit – je n’oserais pas pousser la mesquinerie jusqu’à vous demander de me payer pour les insultes que je vous adresserai, même si j’imagine que le bon homme de gauche que vous êtes a de quoi me faire vivre très confortablement jusqu’à un âge avancé. Lire la suite

La République des ingrats

crédit photo : AFP

crédit photo : AFP

Français, vous êtes des ingrats. Vous avez voté avec une écrasante majorité, une conviction inédite et une participation jamais vue pour ce gouvernement, le parti-pour-tous, et voilà que vous voulez l’abandonner pour les drapeaux rouges, roses et bleus de Jean-Luc et Virginie. Français, vous n’êtes qu’une foule fanatisée, radicalisée, fascisante. Français, vous n’êtes qu’une poignée de vilains bonshommes.

Finies, les imprécations contre la crise. Finies, les excuses et la fainéantise féroce des jours heureux. La France se réveille, la France s’agite, mais la France va se mettre au salut-pour-tous. Des larmes, de la sueur et du sang : voilà le programme du bon François. Du gaz, des escapades nocturnes et des coups de matraques. A ton tour d’adhérer au triptyque des révolutions civilisationnelles des grandes défaites nationales, travail, famille, patrie : chômage, acculturation matrimoniale, rois fainéants.

François Pays-au-plus-Bas, Harlem Désir-pour-tous, Benoît Touche-pas-Hamon-gouvernement, Jean-Marc anti-Ayrault, merci de sauver la République contre les 50 boutonneux du GUD et de l’AFJ. Merci, pour la France. Merci-pour-tous. Cahuzac-de-nœuds, tes mensonges devant le Parlement n’ont pas à rougir face aux proférations outrageantes et extrémistes de Virginie Tellenne et de ses comparses douteux. Hollande ne veut pas du sang, il ne veut pas rester cent ans, juste cinq ans, avec ses copains qui ont bien travaillé-pour-tous, et il va continuer à faire voter ses loi-pour-tous avec l’approbation-pour-tous de la presse-pour-tous, par le Parlement-pour-tous. Et si t’es pas content, et bien, t’auras la répression-pour-tous.

La fête est finie, citoyens-pour-tous! La police-pour-tous a enfilé sa combinaison Robocop-contre-tous, et la République va pouvoir rosser ses ingrats. Tu brûles des voitures ? Ingrat. Tu offres des Tagada aux CRS ? Ingrat. Tu veux manifester en mai ? Ingrat. La France, c’est les ingrats mal-pensants contre le gratin des malfaisants ? Fasciste dégueulasse des heures les plus sombres de l’humanité sans-feu-pour-tous. Les mal-pensants, va falloir les mettre au pas. La République, c’est l’ordre-pour-quelques-un, l’unanimité-pour-tous et le pouvoir-pour-nous. C’est Valls qui l’a dit. Tu sais, le candidat-pour-tous pour qui tu vas sûrement voter dans cinq ans.

L’heure du socialisme-pour-tous a sonné, Français-pour-tous. Range ton drapeau, sors ton anneau, puisqu’on te dit qu’on va enfin l’arracher à Gollum-le droit-pour-lui-tout-seul. C’est pas ces Uruk-Hai-pour-Sauron-camouflé en Elfes-pour-tous qui vont nous en empêcher !

Alexandre Pâris