Petit président deviendra grand

Pedro_Carlos_de_Bourbon_e_Bragança

L’infant Pierre-Charles de Bourbon et Bragance, par N.-A. Taunay, (1785).

« Quand j’étais petit, on m’a dit que n’importe qui pouvait devenir président. Je commence à le croire. » Clarence Darrow

Lire la suite

Publicités

Plaidoyer pour la Gaulle forte

menhir

La Gaulle était un pays riche, prospère et puissant. Son monarque s’était taillé un pouvoir à sa mesure, alliant un centralisme transitoire avec une démocratie sociale inespérée. C’était le temps où l’esprit de la Constitution gouvernait sur sa lettre, où l’on pouvait être fier de ses institutions sans rougir de leur dévoiement. C’était une époque bénie où les opposants au régime avaient des couilles, du cœur et des convictions. La Gaulle était un pays qui pouvait se dresser Lire la suite

Assolement quinquennal

Charge de CRS le 24 mars 2013 (crédit : Witt. SIPA)

Charge de CRS le 24 mars 2013 (crédit : Witt. SIPA)

La culture du con est un art très français. Le con est une denrée abondante en France, où l’on retrouve tous les cinq ans à la tête des plus grandes institutions un renouvellement garni et toujours plus savoureux. Le Français se plaint du con, même – et surtout – s’il a voté pour lui. Cette contradiction l’irrite et alors le Français ne vote plus. Quarante millions d’électeurs pour une poignée de candidats : notre système électoral  est extrêmement élaboré pour sélectionner la fine fleur des cons. Lire la suite

Le temps des gitans

1 temps des gitans

image tirée du film de Kusturica

En 1989, alors que le Mur de Fer s’effrite et que l’Est se réveille enfin de son cauchemar communiste, Emir Kusturica, le grand cinéaste serbe, remporte le prix de la mise en scène à Cannes pour son chef-d’œuvre, fresque mélancolique sur la communauté tzigane des Balkans, Le temps des Gitans. Le film est tourné en romani, la langue des Roms, et raconte l’histoire d’une famille violentée par l’organisation mafieuse de sa communauté. Lire la suite