L’affiche (2) : Vous êtes bien en Île-de-France

QdV-board-800x597

Plus d’été pourri à Paris. Surfant sur un énorme « ici » (où l’on invente demain, selon le slogan de la Région), l’image, dans toute sa puissance, nous propose de faire sortir le Francilien de son horrible spirale dépressive estivale ; ce demi-coma que subit l’homme de la rue, son ivresse moite quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle. Dépressif et fatigué, on le voit errer dans le métropolitain en rêvant de la grande vague, celle qui pourrait le projeter à moitié nu sur la plage, la divine semaine de congé payé. Et c’est à cet instant que notre bonne Région, notre Bonne Étoile devrait-je dire, comme le suggère son logo coruscant, délivre son message salvateur : « il existe au milieu du temps la possibilité d’un île ». L’origine du topos Île-de-France désignant la densité aquifère du bassin, l’entrelacs humide des Ourcq, Seine, Marne et autre Oise, plongeons dans la solution toute trouvée que nos politiciens-médecine ont concoctée pour éradiquer la langueur urbaine et périurbaine de leurs contemporains : l’île de loisirs. Embarquons pour cette destination de proximité. C’est arrivé près de chez vous !

Sur un énorme ici rouge donc, une madone moderne au doux visage de Ségolène Royal, rayonnante tout en sécurité dans son gilet flotteur est tirée, irrémédiablement, non pas par un bateau, (la corde suivrait la ligne de flottaison) mais vers le haut, par les anges mêmes ! Rédemption estivale pour le pécheur mélancolique ! Venez recevoir l’absolution par le fun.

Vous êtes Bien en Île-de-France.

Bonaventure Caenophile

Urban Piss

Duchamp_Fountaine

Fountain, Marcel Duchamp, 1917, © Alfred Stieglitz.

La dernière blague de notre bonne vieille Anne Hidalgo ne peut que faire hurler de rire toute personne sensée. Pour peser dans l’entre-tour, la candidate du PS, celle-là même qui veut un Paris qui ose, a déclaré qu’elle désirait s’occuper de nos fesses.

« Les toilettes publiques, les sanisettes, elles sont très jolies sur le design, mais je me suis dit un jour : pourquoi on ne demanderait pas aux grands créateurs de mode parisiens de nous rhabiller ces sanisettes avec ce qui fait un peu leur marque, leur identité… J’en ai parlé avec quelques grands créateurs de mode, ils sont tout à fait partants », affirmait-elle à France Info hier matin. Lire la suite

Le Sacré-Cœur est communard, ignare !

Manet

Guerre civile, lithographie d’Edouard Manet, 1871, Musée des Beaux Arts de Budapest, Hongrie.

La profanation de la Basilique du Sacré-Cœur a fait réagir Bonaventure Caenophile : il propose aux délinquants une petite leçon d’Histoire.  Lire la suite

Petit tableau parisien

Crédit : loiclemeur

Crédit : loiclemeur

C’était un matin froid, un matin de janvier. Paris se saoulait d’inconscience, sous un ciel lourd d’inattention. On avait versé du purin devant l’Académie de la Conscience, et tout cela sentait un peu. Les gens grommelaient en mangeant leurs sandwichs, aux heures de grande affluence. Lire la suite

Votez Hidalgo !

ladefense-paris-photomatix-5876529-h

Petits conseils aux indécis. Lire la suite

Jeune et con

Ivar_Arosenius_-_Selfportrait_-_Google_Art_Project

Une jeunesse couronnée? Autoportrait de Ivar Arosenius, Musée National de Suède, 1906.

On se demande rarement, avant d’en faire une valeur, ce qu’est réellement la jeunesse. Pour le pouvoir en place, et certainement pour nombre de leurs adversaires, c’est une force vive, le terreau du futur, le creuset de l’inventivité, l’élan créateur. Oui ! Le temps se chargera de tout ; sauve les jeunes, le ciel t’aidera. Cette foi dans le salut par la jeunesse nous place en première ligne dans cette ascension sans fin vers l’Etat de droit et pas de droite. Les jeunes sont l’amélioration logique de l’humain, calquée étrangement sur le modèle de la bonification du vinaigre. L’Überjünged en basket arrive ! Place ! Place ! Plastiquons les maisons de retraites ! Lire la suite

Culture Polochon (épisode 2) : Nourris à l’agriculturel

Chlorocity-article

Ville utopique ou The Last of Us?

Là où le petit jardin de Dutronc, au bord du métropolitain a été remplacé, un beau matin par une énorme infrastructure en béton armé aussi pérenne que l’ont été pour les petits Français les Trente Glorieuses, le citoyen modèle reprend ses droits. Lire la suite