Du commerce érotique (2) : Sex Toy’s R us…

canard

Beate Ushe (voir partie 1) rêvait d’introduire l’éducation, pour ainsi dire le raffinement sexuel, dans la vie des couples. Toute animée qu’elle soit de louables préoccupations sociales, notre amie n’est pas moins tributaire d’une lourde faute d’analyse.

L’éducation sexuelle ? Elle l’a en réalité achevée. Si ce n’est elle, ce sont ses disciples et légions. Lire la suite

Publicités

Du commerce érotique (1) : De l’hygiénisme social à la Bourse de Francfort

beate

Beate Uhse en 1937, (alors Köstlin) première femme aviateur à faire de la voltige. Elle a alors 17 ans.

Jean-Suie Fortaise nous fait découvrir les dessous du sex-shop. Avec un mélange d’humour et de sérieux dont nous lui savons gré. 

Lire la suite

On n’abolira jamais la bêtise

Federico Felini, "Amarcord"

Federico Felini, Amarcord

Pour qui connaît ou a entendu parler du milieu associatif dédié au monde de la prostitution, le récent débat sur la pénalisation des clients de la prostitution a de quoi irriter. D’un côté nous avons des défenseurs du bois de Boulogne qui n’ont jamais mis un pied qu’au Carlton, de l’autre, des défenseurs d’un nouvel ordre moral qui n’entendent rien, ni à l’ordre ni à la morale. Lire la suite

Sacerdoce et modernité : Cachez ce célibat que je ne saurais voir

Giovanni Battista Tiepolo, "La Tentation de saint Antoine",  v. 1725 (Pinacothèque de Brera, Milan)

Giovanni Battista Tiepolo, La Tentation de saint Antoine, v. 1725 (Pinacothèque de Brera, Milan)

Plusieurs contributions de ce site ont justement noté le paradoxe que représente dans la société moderne, l’omniprésente disparition du sexe. Pour ceux de mes lecteurs qui n’auraient pas eu l’occasion de lire la prose des copains, premièrement allez-y ou j’te tape, et deuxièmement, comme je suis sympa (je me permets d’insister dans l’improbable éventualité que mon lectorat comprenne de jolies femmes célibataires : je suis sympa), voici un résumé de l’argument. Lire la suite

Panorama de la culture geek (6): Le complexe de Zelda

Zelda-et-link

Zelda et Link

La sexualité est un sujet tabou pour la modernité. De fait, on considère le sexe comme fondamentalement bon, mais on ne cesse de le contraindre. L’actualité récente, en particulier le débat autour de la prostitution, confirme le retour à un ordre moral du sexe, à un puritanisme qui vient coudre la lettre écarlate à la veste de tous ceux qui semblent s’écarter de l’ébat raisonné. Dans la communauté geek, que l’on a tendance à considérer naïvement comme abstinente, ou obnubilée par un onanisme numérique, la question du sexe prend une tournure particulièrement  intéressante. Alors évidemment, il y a la problématique de l’enfance, car on le sait, du jeu vidéo aux comics, la clientèle ciblée reste en partie très jeune, même si les parents attardés bavant devant Candy Crush dans le métro, tout comme un mouvement adulte plus intelligent et plus minoritaire, tendent à changer la donne ces dernières décennies. Lire la suite

Métro sexuel

RVBStalingradRéflexions sur les comportements scandaleux qui perturbent le bon déroulement de nos pérégrinations souterraines, par Eric Campagnol. Lire la suite

Splendeurs et misères des testicules

Fini de rire. (© Free Software Foundation, Inc.)

Fini de rire.
(© Free Software Foundation, Inc.)

Eric Campagnol s’intéresse aujourd’hui aux nouvelles pratiques sexuelles, et à leurs conséquences, on l’imagine hilarantes, sur l’avenir. Lire la suite